Un homme construisant un PC de bureau

Monter son PC de bureau de A à Z !

Avant-propos

Assembler son PC soi-même peut sembler compliqué. C’est pourtant vrai jeu d’enfant, tant que vous faites attention à vos composants et que vous prenez les précautions appropriées. En réalité, il s’agit principalement de visser les bonnes vis et connecter les bons câbles. Avec notre guide, vous allez apprendre à monter votre PC de A à Z, étape par étape.

Pourquoi monter son PC soi-même ?

Le premier avantage à monter son PC soi-même est de faire des économies assez conséquentes sur le prix d’une configuration à performance identique achetée toute prête dans le commerce. Le deuxième avantage est qu’une fois que vous aurez monté votre PC vous-mêmes, vous saurez le faire évoluer ou le réparer en cas de problème.

Ce dont vous avez besoin

Pour monter son PC, un bon tournevis cruciforme est le seul outil dont vous aurez besoin. Ensuite, vous vous devez disposer d’un espace propre et dégagé. La table de votre salle à manger fera parfaitement l’affaire ! Vous avez juste besoin de suffisamment de surface pour poser, devant vous, tous les composants de votre PC.

Si vous êtes perdus dans le choix des composants indispensables à l’élaboration d’un bon PC,  n’hésitez pas à venir sur notre forum.

Étape 1 – Déballage de la carte mère

Commençons par le commencement : l’ouverture des paquets ! Je vous recommande de ne pas tout déballer tout de suite, et de commencer par la carte mère.

Mais avant cela vous allez vous mettre à la masse ! (non non je ne déconne pas !)

Touchez une surface métallique afin de décharger l’éventuelle électricité statique que vous pourriez envoyer et qui pourrait endommager vos composants. Ensuite, déballez la carte mère et posez-la sur le carton de sa boîte qui vous servira d’un espace de travail assez rigide mais pas trop pour monter le processeur, le ventirad, ainsi que la mémoire.

Étape 2 – Installation du processeur

Vous allez devoir mettre le processeur dans son emplacement de carte mère.

Ouvrez le couvercle du socket du processeur.

Repérez les « détrompeurs » caractérisés par des encoches pour pouvoir insérer correctement le processeur sur le socket. Alignez les encoches imprimées sur le processeur avec les encoches de guidage marquées sur le socket, puis insérez-le soigneusement à l’intérieur du socket.

Prenez bien soin de ne surtout pas forcer lorsque vous déposez le processeur dans le socket,  sous risque d’endommager physiquement les broches du processeur ou du socket, et de perdre la garantie de vos composants. Vous devez savoir que les broches d’un processeur ou encore celle d’un socket sont particulièrement fragiles !

Enfin, rabaissez la cage métallique du socket et remettez le levier en place.

Étape 3 – Fixation du ventirad

Le ventirad sert à refroidir le processeur. C’est un élément extrêmement important puisque plus un processeur chauffe, plus son espérance de vie est faible… Le ventirad se fixe directement au processeur à l’aide d’une pâte thermique. Celle-ci permet de combler les micro-aspérités de la surface du processeur mais également celles de la base du radiateur afin d’assurer une conductivité de la chaleur optimale entre le processeur et le radiateur.

Tout d’abord vérifiez que la pâte thermique soit déjà sur le ventirad, ce qui n’est pas systématique. Si elle ne l’est pas  il vous faudra alors poser la pâte thermique vous-même ! Alors, là, il y a plusieurs écoles pour installer de la pâte thermique….. pour ne pas dire que la méthode à employer relève presque du débat philosophique !

Je vous laisse choisir votre méthode en consultant la vidéo suivante.

Étape 4 – Mise en place de la RAM

Passons à l’installation des barrettes de mémoire !

Commencez par ouvrir les ports des barrettes de mémoire, à l’aide des boutons fermoirs situés sur les extrémités des connecteurs.

Il ne reste plus qu’à glisser les barrettes dans les ports.

Placez les barrettes dans le bon sens, grâce aux détrompeurs. Appuyiez sur celles-ci jusqu’à entendre les loquets se refermer tout seul. Vous devriez alors entendre un « clic », indiquant que les barrettes sont correctement installées.

A noter que si vous avez deux barrettes identiques à installer, vous devrez les positionner en « Dual Channel » pour une meilleure performance.  Référez-vous à votre manuel de carte mère qui devrait vous indiquer de les positionner aux emplacements 1-3 ou 2-4.

Étape 5 – Insertion de la carte mère dans le boitier

Une fois déballé, démontez les panneaux latéraux qui sont fixés à l’aide de vis classiques et/ou vis à main, puis couchez le boîtier sur le côté.

Vous avez dû remarquer que vous disposiez d’une petite plaque métallique avec votre carte mère. Celle-ci doit être mise dans l’emplacement correspondant à l’arrière du boitier. Cette plaque permettra aux connecteurs externes de la carte mère de bien se positionner.

Une fois cette plaque fixée, nous allons fixer la carte mère au boitier à l’aide d’entretoises.

Repérez leur emplacement en vous fiant aux trous de la carte mère.

Une fois l’ensemble des entretoises vissées, déposez la carte mère sur eux. Si tout se passe bien, les trous de la carte mère viennent se placer naturellement en face, en faisant coïncider également la plaque de connectique arrière que tu as précédemment installée.

Vous n’avez plus qu’à fixer la carte mère à l’aide des vis fournies sans forcer pour éviter d’endommager le pas de vis des entretoises, et le tour est joué !

Étape 6 – Installation de la carte graphique

Pour commencer, il vous faut libérer un ou plusieurs emplacements à l’arrière du boîtier, pour laisser paraître les connectiques de la carte graphique.

Déverrouillez le connecteur PCI-e en repoussant le petit verrou en plastique situé à l’arrière du connecteur.

Il ne reste plus qu’à brancher la carte graphique, et la fixer à l’arrière du boîtier.

Étape 7 – Mise en place du bloc d’alimentation

En fonction du boitier que vous avez choisi, le bloc d’alimentation peut être placé soit en haut, soit en bas du boitier. Le plus important est de veiller à ce que le ventilateur du bloc d’alimentation puisse aspirer l’air extérieur pour refroidir l’alimentation !

Fixez ensuite votre alimentation à l’aide de la visserie prévue.

Il ne vous reste plus qu’à brancher l’ensemble des câbles. Cette opération n’est pas très compliquée puisque tous les connecteurs sont dotés de détrompeurs. En cas de doute, n’hésitez pas à vous référer aux manuels d’utilisation de vos composants.

L’organisation de l’intérieur de votre boîtier est un moyen très efficace pour éviter l’accumulation de la chaleur et de la poussière au sein de vos composants. Le câble management consiste donc à ranger et placer correctement les câbles afin qu’ils ne gênent pas la circulation de l’air dans le boitier.

Comme nous l’avons vu précédemment avec l’installation du processeur, la gestion de la chaleur à l’intérieur du boitier est une chose aussi très importante ! Vous devez donc vous appliquer sur ce point si vous voulez allonger la durée de vie de vos composants, et obtenir de meilleures performances.

Étape 8 – Installation des disques durs et lecteurs cd

Nous allons maintenant installer les disques durs, lecteur/graveur, et autre SSD.

Repérez dans votre boitier les emplacements 3,5 pouces disponibles pour les disques durs HDD, et les emplacements 2,5 pouces disponibles pour les SSD.  Insérez vos disques durs/SSD dans les emplacements disponibles, et fixez-les à l’aide des vis fournies.

Pour les branchements, il faut distinguer les connecteurs d’alimentation, des connecteurs SATA de données. Les premiers sont fournis par le bloc d’alimentation alors que les seconds sont à brancher sur la carte mère.

Pour un lecteur/graveur de CD, il vous faudra enlever un cache de la face avant de votre boitier. Ensuite, même opération que pour un disque dur. Faites glisser votre lecteur jusqu’au fond. Fixez-le avec les vis fournies, et effectuez les branchements des connecteurs d’alimentation, et des connecteurs SATA.

Étape 9 – Câblage du panneau frontal

La dernière étape pour monter son pc se situe sur le panneau frontal du boîtier. Celui-ci contient quelques éléments à raccorder à la carte mère. Par exemple : le bouton d’alimentation, le bouton de RESET, les différents ports USB, les prises casque et micro….

Tout ce petit monde doit être relié à la carte mère. Pour se faire, référez-vous au manuel d’utilisation de la carte mère.

Une fois le montage de votre PC terminé, il ne vous restera plus qu’à « installer proprement Windows 10 » et « activer l’XMP».

Félicitations ! Vous avez monté votre PC vous-même de A à Z !

close
Logo newsletters Ma config pc
CET ARTICLE VOUS PLAÎT ?!
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez les prochains directement dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :

1 Commentaire(s)

  1. Heimdall

    Merci pour ces précieux conseils, au top!

Laissez un commentaire