Quel est le meilleur disque dur interne (HDD) ?
Comparatif et guide d’achat 2024

Mise à jour le 30 avril 2024

Non ! Le disque dur interne n’est pas encore mort ! Eh bien qu’il n’offre pas les mêmes vitesses de lecture et d’écriture que son homologue SSD, il reste une option de stockage incroyablement fiable et abordable. Voulez-vous montez un PC gamer à petit budget ? Avez-vous besoin d’un espace de stockage important ? Ou souhaitez-vous simplement compléter un SSD plus petit que vous utilisez pour votre système d’exploitation ? Alors, un disque dur interne (aussi nommé HDD) est le meilleur choix.

Quelle que soit la raison pour laquelle vous devez acheter un disque dur, il est important que vous sachiez que tous les modèles ne se valent pas. Il faut comprendre les avantages et les inconvénients de chaque produit avant de faire votre achat. Dans ce domaine, la diversité des choix s’étend à perte de vue. Pour vous aider dans votre décision, voici un comparatif des meilleurs disques durs internes actuellement disponibles sur le marché.

Ensuite, notre guide d’achat vous précisera quelques recommandations sur les critères à prendre en compte lorsque vous êtes à la recherche du meilleur disque dur.

TOP 5 : MEILLEUR DISQUE DUR INTERNE 2024

Comparatif des meilleurs HDD

Seagate BarraCuda

Descriptif et avis : 

Il est pratiquement impossible d’établir une comparaison des meilleurs disques durs internes du marché actuel, sans mentionner la gamme BarraCuda de Seagate. Elle existe depuis plus de 20 ans. Et pour cause : elle offre un excellent rapport qualité-prix et des avantages en termes de vitesse. Quels que soient vos besoins, ce HDD s’adapte à toutes les circonstances. Il associe d’excellentes performances à une bonne capacité de stockage. Ainsi, il offre une polyvalence indispensable, que vous utilisiez votre PC pour le travail ou le gaming.

Le modèle de 2To est doté d’une vitesse de rotation de 7 200 RPM, d’un cache de 256 Mo, d’une interface SATA de 6 Gbit/s pour un taux de transfert maximal soutenu d’environ 250 Mo/s. Pour les modèles de capacité supérieure, la vitesse de rotation est de 5400 RPM. Dans l’ensemble, un HDD qui fait très bien son travail !

Western Digital Blue

Descriptif et avis : 

Le Western Digital WD Blue est le concurrent direct du Seagate BarraCuda. Si le BarraCuda est excellent pour ses performances, le Western Digital WD Blue est, quant à lui, imbattable pour son prix par gigaoctet. Il est le meilleur disque dur pas cher que vous puissiez trouver sur le marché. Le modèle de 8 To offre le meilleur rapport qualité-prix sans trop de compromis. D’ailleurs, ce modèle a été le HDD le plus vendu pendant de nombreuses années ! Il est facile de comprendre pourquoi lorsque l’on voit l’incroyable rapport prix/performance.

Comme tous les produits Western Digital, le WD Blue a un taux de défaillance très faible. Cela représente un gage de sécurité pour l’utilisateur qui ne souhaite pas perdre l’ensemble de ses données. Alors si vous cherchez à augmenter votre espace de stockage à moindre coût et de manière fiable, c’est l’option qu’il vous faut.

Toshiba P300

Descriptif et avis : 

Ce P300 de Toshiba est plutôt destiné à une utilisation quotidienne dans un PC de bureau desktop. En raison de ses technologies avancées de protection des données, il fait souvent l’objet de bonnes critiques. Il apparaît aussi dans de nombreux guides d’achats. Un de ses atouts le plus plébiscités est son système de rampe (No-Touch Ramp-load). En effet, ce dernier permet de réduire l’usure de la tête d’écriture en garantissant qu’elle ne touche pas la surface du disque.

On peut également citer la présence de capteurs de chocs internes qui absorbent tous les impacts résultant de chutes ou de coups. Ainsi, le HDD est protégé contre les vibrations du système. Avec toutes ces technologies remarquables, Toshiba garantit la fiabilité et la sécurité pour l’utilisateur.

Western Digital Black

Descriptif et avis : 

La gamme Black de Western Digital est la meilleure en matière de disques durs mécaniques traditionnels de cette marque. Bien qu’ils ne soient pas les plus rapides (dépassés par le FireCuda, par ex.), ces HDD Black cochent toute même toutes les cases. Qu’il s’agisse de la vitesse, de la capacité ou de la fiabilité : tout est au rdv ! Western Digital a vraiment réussi à trouver un excellent équilibre entre tous ces aspects.

Il propose de nombreux espaces de stockage allant de 500 Go à 6 To. Il dispose également de 64 Mo de mémoire cache. Ceci s’avère essentiel pour améliorer les temps de chargement et d’accès à vos fichiers. Pour couronner le tout, il offre des vitesses de lecture et d’écriture séquentielles impressionnantes d’environ 180 Mo/s et 175 Mo/s respectivement. Un dernier atout de taille ? Sa garantie constructeur de 5 ans !

Seagate FireCuda

Descriptif et avis : 

Le Seagate FireCuda est un disque dur hybride (ou SSHD). Il s’agit de la parfaite fusion entre un SSD et un HDD. En d’autres termes, il combine la vitesse d’un SSD et les capacités de stockage d’un HDD. Grâce à son système d’apprentissage adaptatif, il est capable de stocker automatiquement les données les plus utilisées sur les puces NAND pour un accès plus rapide. En fait, ce FireCuda peut mémoriser les jeux fréquemment lancés et les enregistrer dans sa mémoire flash. Cela permet de réduire considérablement le temps d’accès à ces jeux. Il s’agit donc de l’un des meilleurs disques durs hybrides internes pour les gamers. Sans nul doute, il offre des performances supérieures à la moyenne.

Parmi ses autres caractéristiques notables, citons l’Instant Secure Erase. Ce dernier permet d’effacer facilement et en toute sécurité le contenu du HDD. Enfin, il faut noter que vous bénéficiez également d’une garantie de 2 ans.

Toshiba X300

Descriptif et avis : 

Bien que ses PC portables ne soient plus aussi populaires qu’auparavant, Toshiba reste une entreprise leader dans le domaine du hardware. En ce qui concerne les meilleurs disques durs internes, le Toshiba X300 est un HDD de haute performance qui mérite d’être pris en considération. La gamme X300 offre des performances élevées et tourne à 7200 RPM. En plus, elle dispose d’une impressionnante mémoire cache de 128 Mo. Ils présentent un taux de transfert de données séquentiel hors pair de 200 Mo/sec représentant les vitesses de lecture et d’écriture.

Par ailleurs, ces disques durs sont dotés d’actionneurs à double étage, une nécessité pour les plateaux à haute densité surfacique d’aujourd’hui. Ceux-ci aident à positionner les têtes de lecture/écriture avec précision au centre d’une piste de données. Par conséquent, ils évitent tout désalignement dû aux vibrations. Dans l’ensemble, le X300 dépasse aisément son petit frère le P300 avec une plus large gamme d’espace de stockage.

Western Digital Red

Descriptif et avis : 

Passons maintenant à la catégorie des disques durs pour serveur NAS. Le premier modèle qui nous vient à l’esprit est le Western Digital Red. Un produit reconnu pour sa fiabilité exceptionnelle. Ces HDD sont conçus pour rester silencieux et performants 24h/24, 7 j/7. Ils sont parfaits pour une utilisation domestique ou professionnelle. Leurs performances peuvent atteindre une vitesse exceptionnelle de 210 Mo/s de taux de transfert de données. Et ce même avec une rotation modérée de 5400 RPM. D’ailleurs, l’ajout d’une mise en cache de 256 Mo assure également une réactivité inégalée.

Le meilleur atout de ce Western Digital Red est que chacun de ses plateaux est doté d’une protection contre les vibrations. Sa technologie 3D Active Balance Plus permet de réduire le bruit au maximum. Comme toujours, Western Digital propose des disques durs haut de gamme dont la qualité parvient à satisfaire les clients les plus exigeants.

Seagate IronWolf

Descriptif et avis :

Nous terminons notre comparatif des meilleurs disques durs internes avec le Seagate IronWolf. Cette gamme de HDD NAS est conçue pour les serveurs comportant jusqu’à 8 baies. Ses modèles de 3,5 pouces disposent d’espace de stockage allant de 1To à 16To. Ici, il convient de garder à l’esprit que pour les disques jusqu’à 4 To, la vitesse de rotation des plateaux est de 5900 RPM avec 64 Mo de mémoire cache. Pour les disques à partir de 6 To, la vitesse de rotation passe à 7200 RPM avec 256 Mo de mémoire cache.

Fabriquée pour fonctionner 24h/24, 7 j/7, cette gamme Ironwolf signée Seagate est capable de supporter des charges de travail constantes dans des environnements multi-utilisateurs. La marque annonce même un temps moyen entre les pannes d’un million d’heures MTBF (Mean time before failure). Enfin, il faut souligner la garantie de 3 ans dont dispose ce modèle.

Qu’est-ce qu’un disque dur pour ordinateur ?

Le disque dur est également connu sous l’acronyme HDD ou « hard drive disk » en anglais. Ce composant enregistre l’ensemble des fichiers qui constituent votre système d’exploitation, logiciels, jeux et documents. En quelque sorte, il réprésente la mémoire de votre PC. Il sert à stocker toutes les données : celles nécessaires au fonctionnement du PC lui-même, et d’autres, comme des collections de photos et de vidéos.

Sa structure se distingue par le fait qu’il est composé de plusieurs plateaux circulaires empilés les uns sur les autres. Chaque plateau a deux faces magnétiques sur lesquelles les données sont enregistrées. Au-dessus et en dessous de chaque plateau, il y a des têtes de lecture/écriture. Ces têtes sont attachées à un bras qui peut se déplacer d’une position à l’autre sur le disque. Pour lire les données, les têtes de lecture/écriture sont positionnées au-dessus de la piste appropriée du plateau. Un courant électrique est envoyé aux têtes de lecture. Ceci crée un champ magnétique local. Ce champ magnétique réagit avec les bits magnétiques enregistrés sur la surface du disque. Cela génère une tension électrique dans les têtes de lecture. Cette tension est ensuite convertie en données numériques.

Les disques durs sont donc des éléments mécaniques. C’est pourquoi il sont aujourd’hui partiellement remplacés ou utilisés en combinaison avec les SSD. Tout simplement parce que les technologies des SSD sont beaucoup plus modernes. Bien que ces derniers soient beaucoup plus légers et rapides, les disques durs ont l’avantage d’être beaucoup plus grands pour le même prix. Alors, ils restent le meilleur choix pour ceux qui ont un grand nombre de fichiers à stocker.

Disques durs internes NAS ? De quoi s’agit-il ?

Un NAS (Network Attached Storage) est un dispositif de stockage de données qui est connecté à un réseau informatique. Généralement à domicile ou dans un environnement de bureaux. Contrairement aux disques durs internes d’ordinateurs personnels, un NAS est conçu spécifiquement pour le stockage et le partage de fichiers au sein d’un réseau local ou même via Internet. Ils sont donc très pratiques pour une utilisation professionnelle. Mais, en fait, ils peuvent  aussi être utiles dans la vie quotidienne pour gérer des documents ou des sauvegardes entre tous les ordinateurs de la maison. Voire même les données en provenance d’autres appareils, tels que les smartphones, les tablettes, les consoles et les téléviseurs intelligents.

Un disque dur interne NAS est spécifiquement conçu pour être utilisé avec un serveur NAS. Contrairement aux disques durs traditionnels destinés aux PC de bureau desktop, ils sont optimisés pour répondre aux exigences de fonctionnement continu et intensif dans des environnements de stockage en réseau.

Disque dur interne ou SSD ? Lequel choisir ?

Les SSD sont une alternative aux disques durs internes traditionnels. La grande différence entre ces deux types de composants réside dans le fait que les disques durs internes utilisent des composants mécaniques qui se déplacent. En ce qui concerne les SSD, ils stockent les fichiers sur des micropuces dotées de mémoires flash interconnectées les unes aux autres. On pourrait donc presque les considérer comme une évolution des clés USB.

En tant que composant de stockage sans pièces mobiles, les SSD présentent des avantages notables. Par exemple une réduction du bruit et des vibrations. Cela dit, leur principal atout est le niveau de vitesse de lecture et d’écriture. Bien entendu, ces vitesses dépendent toujours des différents modèles disponibles sur le marché. Mais en général, les SSD sont toujours beaucoup plus rapides que les disques durs mécaniques.

Si vous téléchargez beaucoup de contenu sur Internet et avez besoin d’un grand espace de stockage, ou si vous disposez d’un budget limité, il est recommandé d’opter pour des disques durs internes. En revanche, si vous souhaitez un PC beaucoup plus rapide optez pour un SSD.  En effet, leur vitesse peut rendre un PC vieux de quelques années beaucoup plus rapide sans avoir à investir dans d’autres composants. Ils sont également recommandés si vous travaillez habituellement dans l’édition de contenus multimédias ou si vous êtes un amateur de jeux vidéo. Testez et vous verrez à quel point ils peuvent accélérer les processus de chargement !

GUIDE D’ACHAT – Comment bien choisir son disque dur interne ?

Dans notre comparatif des meilleurs disques durs internes disponibles actuellement, nous vous avons présenté une sélection des top produits. Pour ce faire, nous avons pris en compte leurs capacités de stockage, leurs taux de transfert, ainsi que leurs spécificités particulières. Toutefois, si vous souhaitez rechercher par vous-mêmes le produit qui vous conviendra, voici un guide d’achat pour bien choisir votre futur HDD :

Quel format pour son disque dur interne ?

Le premier critère à analyser lors de l’achat d’un disque dur interne est son format. C’est-à-dire la taille et la forme du HDD en lui-même. Celles-ci doivent correspondre aux dimensions prises en charge par votre boîtier PC (ou votre ordinateur portable). Selon vos composants, il faudra opter pour un modèle d’une taille prédéfinie. En cas de non vérification, le HDD acheté pourrait ne pas s’intégrer correctement à votre configuration gaming. Ceci peut ensuite causer des problèmes d’ajustement et de connexion. Par ailleurs, cela pourrait même entraîner des problèmes de ventilation et de refroidissement. Car un disque dur interne mal ajusté peut vite entraver le flux d’air à l’intérieur de votre PC gamer.

On peut distinguer deux principaux formats de disques durs internes :

Disque dur interne 3.5

Il s’agit du format le plus couramment utilisé dans les PC de bureau Desktop où l’espace est généralement assez grand. Ils disposent souvent des emplacements spéciaux préparés pour ce type de disque dur.
Leurs dimensions sont de 2,54 x 1,47 x 10,16 cm. Ils offrent généralement un plus grand espace de stockage que ceux de 2,5 pouces. Ils fournissent normalement de meilleures performances.

Disque dur interne 2.5

C’est le format de HDD plus compact. Il est généralement utilisé dans les ordinateurs portables, les consoles de jeu et les boîtiers externes. Récemment, avec l’intégration des disques SSD, ces disques durs internes de 2,5 pouces ont également été intégrés dans les PC de bureau Desktop. Les formats 2,5 pouces sont considérés comme plus lents. Leur taille est de 0,95 x 1 x 6,98 cm.

Vérifier la compatibilité physique est donc crucial pour vous assurer que le disque dur interne que vous achetez s’intègrera correctement dans votre système. Prenez-le au sérieux pour éviter les problèmes d’installation, de performance et de refroidissement. Si votre boîtier pc est conçu pour accueillir un disque dur interne de 3,5 pouces et que vous achetez un de 2,5 pouces, vous pourriez avoir besoin d’un adaptateur. Ou même parfois besoin d’un support de montage pour l’installer correctement. De même, si vous achetez un HDD de la mauvaise taille pour votre PC portable, il pourrait tout simplement ne pas se monter à l’intérieur.

Quelle est la bonne capacité de stockage d’un disque dur interne ?

Evidemment, pour bien choisir votre nouveau HDD, tout dépend du type d’utilisation que vous allez en faire. Cependant, il est essentiel de choisir un disque dur interne avec une capacité de stockage qui répond non seulement à vos besoins actuels, mais aussi à vos besoins futurs. Si vous ne prévoyez pas d’utiliser beaucoup d’espace de stockage, un modèle de petite capacité pourra suffire. Une capacité d’environ 320 à 500 Go devra faire l’affaire pour stocker des photos et des documents, voire quelques vidéos. Si vous avez des besoins de stockage moyen, optez pour un HDD d’entre 500 Go et 1 To.

Enfin, si vous travaillez avec des fichiers volumineux, des médias en haute résolution ou des jeux vidéo dernier cri, vous pourriez avoir besoin d’un espace de stockage plus important. D’une manière générale, on peut dire que 1 To
(soit 1 000 Go) est largement suffisant pour une utilisation « standard » d’un PC de bureau Desktop. Mais là encore, tout dépend de vos besoins. Pour les HDD utilisés à des fins de sauvegarde, de jeux vidéo, ou encore pour le stockage de fichiers multimédias, 2 ou 4 To ou plus peuvent être nécessaires. Au-delà, les disques durs de 6 To (et plus) sont plutôt destinés aux professionnels du montage vidéo, du graphisme et de la photographie. Dans ce cas, chaque fichier individuel peut peser jusqu’à plusieurs Go.

Pour les PC portables utilisés généralement comme postes de travail secondaires, un disque de 500 Go (voir 1 To) peut s’avérer plus que suffisant. Sinon, vous pouvez toujours utiliser des périphériques externes tels que des disques durs externes ou des clés USB.

Dans tous les cas, il est toujours préférable de prévoir une marge de stockage supplémentaire pour faire face aux besoins futurs et éviter les problèmes d’espace à court terme.

À quoi correspond la vitesse de rotation d’un disque dur interne ?

La vitesse de rotation est une caractéristique spécifique aux disques durs à plateaux (HDD). Elle indique le nombre de rotations complètes effectuées par les plateaux du HDD en une minute. Exprimée en RPM (rotations per minute), elle influe directement sur ses performances globales. En particulier sur sa vitesse de lecture et d’écriture des données. Logiquement, plus la vitesse est rapide, plus les performances seront élevées. Cela signifie que les temps de chargement des applications, les transferts de fichiers et les opérations de lecture/écriture seront plus rapides. Bien que ceci soit à contrebalancer par une augmentation du bruit et la quantité de chaleur dégagée pendant son fonctionnement.

À l’heure actuelle, la plupart des HDD disponibles ont une vitesse minimale de 5 400 RPM. Ceux-ci sont d’ailleurs principalement utilisés dans les PC portables ou les serveurs NAS. En effet, ces disques durs ne génèrent ni trop de bruit ni une surchauffe excessive. Les disques durs internes de 7200 RPM sont les préférés pour les PC de bureau. Désormais, ils sont souvent utilisés en combinaison avec un SSD. Sur ce dernier on installe le système d’exploitation, les principaux logiciels et les jeux vidéo. Cela permet de disposer d’un espace de stockage complémentaire pour les données.

Dans le domaine professionnel, il existe deux autres solutions. Les disques durs internes à 10000 RPM qui sont parfaits pour ceux qui ont besoin de très hautes performances. Ils sont également bien adaptés aux serveurs de taille moyenne. Et enfin, les HDD à 15000 RPM qui sont généralement réservés aux serveurs de taille importante, ou des serveurs NAS à des fins avancées.

Dans tous les cas, pour se faire une idée complète de la vitesse réelle d’un HDD, il faut évaluer le taux de transfert des données (Mb/s).

Types d’interface du disque dur – Tout savoir !

L’interface indique le type de connecteur avec lequel le disque dur sera relié physiquement à la carte mère. C’est un élément fondamental pour son bon fonctionnement. Il existe plusieurs normes qui se sont succédées au fil du temps. Certaines sont encore très répandues, même si elles sont obsolètes :

Disque dur IDE

(Integrated Drive Electronics) ou ATA : le plus populaire jusqu’à il y a quelques années. Il est donc encore présent dans les anciens modèles de cartes mères et de processeurs.

Disque dur SATA

(ou Serial ATA) : la plus répandue aujourd’hui. Elle offre une plus grande vitesse, la possibilité de connecter/déconnecter le périphérique même lorsque l’ordinateur a été démarré, et l’utilisation de câbles moins encombrants. Il existe plusieurs versions. La 1.0 (ou Serial ATA-150) est la plus ancienne et moins performante. La 2.0 (ou Serial ATA-300). Et, enfin, la 3.0 (ou Serial ATA-600) la plus avancée. Cette dernière a été mise à niveau en 2011 et 2013 vers la version 3.2, qui n’augmente pas la vitesse réelle, mais réduit l’encombrement et assure d’économies d’énergie.

Disque dur SCSI

(Small Computer System Interface) : créée en 1978 dans le but d’échanger des données entre PC et périphériques. Elle est compatible avec presque tous les périphériques autres que les disques durs. Le SCSI a été conçu pour les fabricants de Macintosh, Linux et Microsoft Windows. Il permet d’appliquer le protocole peer-to-peer, de sorte que le périphérique est à la fois client et serveur.

Presque tous les disques durs internes disponibles sur le marché disposent aujourd’hui d’une interface de connexion SATA 3.0 qui offre des performances allant jusqu’à 6 Gbps. Elle est également rétro-compatible avec les normes antérieures. Autrement dit, un disque dur SATA 3.0 peut être facilement monté sur une carte mère qui prend en charge la norme SATA 2.0 ou SATA 1.0. Par contre, dans ce cas, les performances de lecture et d’écriture du disque se limitent aux vitesses maximales des deux normes (3 Gbps et 1,5 Gbps).

C’est quoi la mémoire cache d’un HDD ?

En partie lié à la vitesse, la mémoire cache (aussi appelée mémoire tampon) désigne un type de mémoire vive spéciale intégrée. Le HDD lui-même s’en sert pour stocker temporairement les données les plus récentes d’un programme. Et ceci dans le but de les utiliser immédiatement. Plus elle est grande, meilleur est le temps d’accès à l’information.

Par le passé, l’espace disponible dans la mémoire cache était limité. De nos jours, il peut facilement atteindre jusqu’à 256 Mo dans les modèles de disques durs les plus avancés.

Autres caractéristiques d’un HDD

D’autres caractéristiques des disques durs internes sont également à prendre en compte. Le niveau sonore (exprimé en dB, c’est-à-dire en décibels), le temps d’accès aux données (exprimé en ms, c’est-à-dire en millisecondes) et le taux de transfert des données (qui s’exprime en MB/s, c’est-à-dire en mégaoctets par seconde).

Quelles sont les meilleures marques de disques durs internes ?

La marque revêt une certaine importance à l’heure de choisir le meilleur HDD, car il s’agit d’un appareil sensible où l’on doit stocker ses données. Par conséquent, il est très important de s’en remettre à une marque qui assure une bonne fiabilité.

Les leaders dans ce domaine sont Seagate Technology, Western Digital (WD) et Toshiba. Il faut dire qu’il existe peu de sous-marques proposant de tels composants informatiques. Ne l’oubliez pas : il est toujours judicieux de prêter attention à la crédibilité du fabricant !

Autres composants PC qui pourraient vous intéresser ?

SSD

SSD

Une question ? Notre équipe est là pour vous !